Atoocycles, l'univers du cycle


Aller au contenu

Généralités

Vélos à pédalage horizontal

faire des excursions - voyager - visiter le pays - faire du sport - bouger


Attention : risque de dépendance et de plaisir décuplé !



Typologie :

Sensation unique après une courte période d’essai
Être agréablement allongé comme dans une chaise longue, glisser sans souci au fil de la route et, à l’arrivée, descendre de son vélo sans douleurs : ce n’est possible qu’avec un vélo couché ! Mais les vélos couchés sont rares, souvent le détaillant du coin ne les connaît pas et l’on ne sait pas toujours à qui s’adresser pour avoir de bons conseils.
Quels modèles existe-t-il ?
Combien coûte un vélo couché ?
Est-ce adapté à ce que je souhaite faire ?
Cela va-t-il me plaire ?
Ce ne sont que quelques-unes des questions auxquelles nous répondrons dans les pages suivantes et la page Foire Aux Questions.

Celui qui monte pour la première fois sur un vélo couché a besoin d’un peu de courage. Ce sont finalement des véhicules assez exotiques et il n’est pas rare qu’ils nécessitent une certaine habitude. Une fois ce cap passé, c’est le sentiment unique du vélo couché que l’on ressent : se laisser glisser et pédaler doucement sans sensation douloureuse au coccyx, à la nuque ou aux mains.

Avant la première virée, il faudra quand même acquérir un peu de théorie afin de choisir dès le départ le bon véhicule. Dans l’histoire du vélo couché, vieille de plus de cent ans, se sont cristallisés cinq types : les vélos couchés courts, les vélos position scooter, les vélos couchés longs, les vélos couchés bas et les tricycles.

Le vélo couché court : maniable et rapide

En termes de maniabilité, c’est le vélo couché court qui sort du lot. On l’appelle ainsi parce que le pédalier est installé devant la roue avant et que l’empattement des roues est court. On peut ainsi aborder plus rapidement les virages et circuler sans problème en ville. Le plus souvent l’axe du pédalier est positionné au-dessus du niveau du siège. Cela procure une moindre résistance au vent et facilite les montées. Mais les muscles du cycliste doivent être entrainés. Dans la pratique, cela veut dire qu’il faut d’abord effectuer quelques centaines de kilomètres avant de s’attaquer au grand tour des Alpes !

Le vélo position scooter : vélo urbain

Même si nous trouvons déjà les ancêtres du « vélo couché de ville » dans les années 20, ce type de vélo se répand aujourd’hui seulement. Cela s’explique par la baisse des prix et l’arrivée de nouveaux modèles. On trouve enfin des vélos couchés aux alentours de 1000 €. Important : que l’on soit jeune ou moins jeune, les vélos couchés peuvent être conduits intuitivement par tout le monde dès le premier coup de pédale. Si l’on souhaite essentiellement se déplacer en ville, c’est le vélo de ville (type scooter) qui marie le mieux les avantages du vélo couché court à ceux du vélo couché long. Le guidon est placé au-dessus de la roue avant et la guide directement. Le pédalier et le siège se trouvent à un niveau idéal pour offrir un équilibre entre vitesse et sécurité. Grâce aux petites roues, le démarrage est rapide et l’empattement des roues plus long assure la stabilité de la conduite.

Le vélo couché long : pour les longs trajets

Le représentant le plus connu est sans doute le vélo couché long. Son nom tient du long empattement des roues, entre lesquelles le pédalier et le siège doivent se loger. Le guidon se trouve en position haute à la manière d’une Harley Davidson, ou plus relax en position basse sous le siège. Là, les bras prennent une position naturelle basse. Ce sont surtout les cyclotouristes au long cours qui apprécient le confort de conduite et la capacité de chargement de ce type de vélo. Il se conduit aisément, même chargé. Toutefois, sa taille lui donne un rayon de braquage plus large et le rend plus encombrant que tout autre vélo.

Le vélo couché bas : conçu pour la vitesse

Réalisation de l’osmose entre la position du coureur, la forme du vélo et l’esprit de la course, le vélo couché bas en est le meilleur exemple. « For race use only » (Réservé à une utilisation sportive uniquement), ce devrait être indiqué sur chaque cadre, car Ces vélos sont si rapides que tous les records ont été pulvérisés. Le vélo couché bas est entièrement prévu pour la vitesse : le cycliste est assis à une distance proche du sol, penché en arrière, et les pieds tournent plus haut. Entre la tête et les genoux, les mains reposent sur un mini guidon, et la chaîne passe – pour une raison d’efficacité et de simplicité – directement à côté de la roue avant. Cela contribue une vitesse élevée, mais au prix d’une vision réduite et d’une maniabilité restreinte. C’est la raison pour laquelle ce vélo ne devrait être utilisé que sur des pistes réservées hors circulation. Le constructeur se libère de toute responsabilité en interdisant l’utilisation de ce véhicule sur des routes publiques.

Le tricycle couché : véhicule tout public par excellence

Vous avez réussi une fois pour toutes à vous débarrasser de tous les préjugés et à effectuer quelques tours de pédale sur un tricycle : là, vous serez surpris. Aucun autre type de vélo couché ne se manie aussi facilement et ne propose une expérience de conduite aussi relax que ce véhicule : pas d’instabilité au moment du départ, pas de crainte sur un sol glissant ou humide, idéal en hiver, et lors d’un arrêt les pieds restent sur les pédales. Il vous reste beaucoup de temps pour l’essentiel : profiter de la vue imprenable du paysage défilant doucement.
Les tricycles ont de plus en plus d’adeptes parmi les voyageurs comme parmi les usagers de la ville. Ils ont un atout insoupçonné : aussi bien dans le domaine de la rééducation que dans le monde du handicap, ils rendent de grands services. Leur poids plus important et leur plus grande largeur sont fortement compensés par les atouts qu’ils représentent pour la majorité des usagers.

atoocycles
Laurent-Alain TAINE
Professionnel passionnément passionné
Atoocycles - 31 route de Bugny - 25650 La Chaux
tél : 06 19 95 32 21 - atoocycles@orange.fr
Envie d'un vélo couché ?

mise à jour le 3/09/2016


Revenir au contenu | Revenir au menu